Tchad: cinq morts à N’Djamena dans des heurts ethniques

763 lectures


TOL presse Publié le dimanche 27 novembre 2016 à 00:54
AFP-26/11/2016
IDRISS DEBY AKM---30-07-2013 08-10-18
Cinq personnes, dont une femme, sont mortes à N’Djamena dans des heurts communautaires qui ont fait de nombreux blessés, a indiqué à l’AFP le ministre de l’Intérieur dans ce pays en proie à de multiples tensions économiques et sociales.
Tout est parti vendredi d’une bataille opposant des membres de la communauté Zaghawa et ceux de la communauté Kreda après un match de football. La communauté Zaghawa est aussi celle du président Idriss Déby Itno et d’officiers de l’armée.
La bataille a provoqué la mort vendredi d’un jeune Kreda après un match de football entre des jeunes d’un même quartier. Peut-être victimes d’une tentative de représailles, les Zaghawas ont ensuite attaqué une cérémonie à la mémoire du jeune homme.
« Des personnes à bord de quatre véhicules ont débarqué au domicile du défunt (…) et il s’en est suivi une bagarre entre Zaghawa et Kreda », a indiqué à l’AFP le ministre de l’Intérieur et de la sécurité, Ahmat Mahamat Bachir, qui confirme le bilan de cinq morts dont une femme et de nombreux blessés.
« Nous avons consolé les Kreda et le gouvernement a pris l’affaire en mains », a ajouté le ministre, ajoutant que « les quatre véhicules des assaillants sont entre les mains de la police et plusieurs personnes ont été arrêtées ».
« Nous avons pris toutes les dispositions sécuritaires pour qu’il n y ait pas de représailles », a poursuivi le ministre de la Sécurité.
Le Tchad est paralysé depuis des mois par des grèves de fonctionnaires qui demandent le paiement d’arriérés de salaires dans un pays victimes de la chute des ressources pétrolières.

Web Analytics