Tchad : Névroses et maraboutages dans la famille présidentielle

404 lectures


TOL PRESSE DU 24 DEC 2011 à 00:30

Palais Rose Elles courent, elles courent les rumeurs qui calcinent les milieux proches du Sultan Président. Des rumeurs qu’il serait facile de prendre pour des canulars, mais des rumeurs qui – quoi qu’on dise – sont plus que des rumeurs car elles sont distillées et propagées par des gens qui tutoient les salons et autres cabinets du Prince.
Ainsi selon des personnes très introduites, Dimanche dernier 18 Décembre, le Sultan aurait tenu une réunion très fermée dans sa résidence « Burkina », non loin de l’aéroport de N’Djamena. Le tyran avait rassemblé ce jour là plusieurs de ses enfants, et associé trois membres très influents de la grande famille Itno.
Selon toutes les apparences, le Sultan Président était très inquiet. A son auditoire, il a recommandé beaucoup de prudence dans leurs fréquentations et même dans leurs relations avec les Zaghawa en général. Allant plus loin, il leur a prescrit d’arrêter les petites guerres par marabouts interposés qui semblent être le sport favori pratiqué systématiquement ces derniers temps au milieu des DEBY et des ITNO.
L’inquiétude du maître temporaire du Tchad serait justifiée par une série de troublantes et brutales maladies qui frappent ces dernières semaines la famille nucléaire :
D’abord, il y a Yosko Youssouf Boy, neveu de DEBY, tout récemment promu aide de camp du despote tchadien après la mise sur la touche du frère de Hinda DEBY, qui s’est brutalement retrouvé paralysé des deux jambes. Il se dit qu’il aurait été tout simplement « marabouté » par l’un des membres de la famille Itno.
Plus grave, Kessou Oumé Dindima, le beau fils de Daoussa DEBY, l’actuel Directeur des Douanes – qui n’est pas du tout visible ces dix derniers jours – serait brusquement devenu fou et serait enfermé dans son domicile, activement pris en charge par près d’une quarantaine de marabouts qui s’attèlent, selon les rumeurs, à le guérir du mieux qu’ils peuvent. En attendant, tous les soupçons désignent sans ambages certaines personnes de la famille des ITNO comme responsables de la subite démence du beau fils du frère du Président de la république.
Mais comme si cela ne suffisait pas, voilà que des voix très proches des DEBY affirment sans la moindre hésitation que Salaye DEBY serait – lui aussi – sujet à des troubles psychiques depuis deux mois – en clair qu’il serait aussi devenu fou – et serait, pour sa part, entouré de près d’une cinquantaine de marabouts venus du Nigéria.
Autant de raisons qui auraient donc poussé le dictateur à prescrire beaucoup de méfiance, de prudence et de sérénité à sa progéniture qu’il voit de plus en plus exposée à la folie et à toutes sortes de maraboutages.
Mais il faut le dire, ce n’est que le début : La déchirure et le pourrissement de ce régime honni iront encore plus loin. Et aucun marabout ne les sauvera de tout le mal fait au pauvre peuple Tchadien.
Par D.L | Ndjamena-matin

Web Analytics