TCHAD SANTE | HGRN, l’un des plus grands hôpitaux du Tchad vit une situation des plus intolérables et une cruauté indicible

336 lectures


TOL presse du jeudi 31 octobre 2013–Publié le : 31 octobre à 01 h 23 min
HOPITAL N'DJAMENA---16-02-2012 00-24-35
(N’Djaména, 31.10.2013) : « Hôpital Général de Référence Nationale (HGRN): un mouroir à ciel ouvert », a déclaré le Médecin-spécialiste des maladies infectieuses et médecin traitant en Médecine-5 de l’HGRN, Dr Djiddi Ali Sougoudi dans une interview accordée au bimensuel Eclairages.
Selon Dr Djiddi Ali Sougoudi, l’HGRN, l’un des plus grands hôpitaux du Tchad vit une situation des plus intolérables et une cruauté indicible:
– Mauvaises conditions d’hygiène;
– Pratiques médicales douteuses;
– Cumuls de fonctions;
– Indisponibilité des praticiens;
– Errance des patients;
– Inadéquation des soins;
– Institution d’une loi d’omerta;
– Rejet de la vérité;
– Destruction quasi-criminelle de la pharmacie de l’hôpital;
etc…
Pire, ajoute-t-il, l’escroquerie moderne fait le nid du népotisme dans cet hôpital où les praticiens ne s’occupent que des siens et ou bien des parents de personnes bien placées, abandonnant ainsi les autres tchadiens épris des soins à leur triste sort.
Avec le bimensuel « Eclairages »

Web Analytics